Dimanche 15 Octobre, le Cazaux Olympique Rugby Bat Grignols (34 - 0 ), la Réserve aussi s'impose face à Sore.

fils

Dimanche 12 février 2017

CAZAUX contre STADE BORDELAIS ASPTT

La victoire du cœur dédiée à Patrick Legeron

Photo du match sur le site phcapr.clubeo.com

Lieu : Cazaux.  Spectateurs : 100. Temps : gris et froid.

Pelouse : correcte. Arbitre : Mieur Mathieu Dagon (Côte d'Argent).

C'était un dimanche bien particulier, morose et mélancolique comme le temps qu'il faisait. Toutes nos têtes étaient encore pleines de l'émotion que nous laisse la disparition de Patrick Legeron. Quel bel hommage lui a été rendu hier à ses obsèques.

A celles-ci je m'étais engagé auprès de lui à lui faire un bref compte rendu du match de ce dimanche pour que quand même il sache ce qui c'est passé. Voilà ce que je lui ai dit.

«Tu vois "fils" les joueurs se sont promis de gagner ce match et de te l'offrir. Ils s'étaient jurés de ne pas te trahir. Comme tu le sais cette rencontre revêtait un caractère un peu particulier puisqu'il a été décidé par les instances du rugby de la rejouer étant donné que la partie initiale n'avait pas été à son terme. Bon cherchons pas à comprendre, c'est comme ça.

Les joueurs, leurs entraîneurs ainsi que le "Blond" avaient les yeux embués dans le vestiaire surtout quand "Khélouf" leur a lu un texte écrit par Gégé Lapeyrère à ton intention. Il nous tordait les tripes. C'était un moment fort, c'était la communion du groupe.

Oh ce n'était pas un poème comme tu savais si bien nous les raconter mais ça y ressemblait un peu.

Comme tu peux t'en douter, juste avant que l'arbitre donne le coup d'envoi, nous avons fait une minute de silence pour être près de toi. Malure a préparé une banderole qu'on avait installée au milieu du terrain avec écrit dessus "Au revoir Patrick". Tu as vu qu'elle était bien faite. C'est "Kayok" et "le Chauve" qui l'ont mise en place.

Et puis le match a commencé. Nous avons débuté la partie avec les 12 points acquis en octobre grâce à nos 2 essais.

Nos adversaires nous ont fait souffrir. Devant ils étaient bien organisés. En touche ils nous ont pris un nombre pas possible de ballons. On les a quand même bien contenus avec notre solide défense. Gontran, toujours aussi précis, a enquillé une pénalité à la 9ème mn. Mais les bordelais ont répliqué très vite en nous plantant un essai sur un groupé pénétrant. Nos gars sont repartis à l'ouvrage et Gontran a ajouté une nouvelle pénalité. Le jeu était agréable à suivre. De part et d'autre les attaques se succédaient mais n'aboutissaient pas car, quand ça va vite, on fait quelques maladresses. Justement on pensait à toi quand tu nous disais "la balle à l'aile et la vie est belle". Puis la mi-temps est arrivée. Nous en étions à 18 à 5 pour nous.

Le 2ème acte fut toujours aussi agréable. A quelques reprises, les PTT nous ont inquiété. Par deux ou trois fois ils ont bataillé quasiment sur notre ligne d'essai. Heureusement que les nôtres plaquaient à tour de bras. Et finalement une certaine délivrance vint vers la 65ème mn. Sur une attaque que nous avons lancée aux alentours du milieu du terrain Tristan, dans le style que tu lui connais, perça. Arrivé face à un des derniers remparts adverse il aurait pu donner le ballon à notre ailier qui était décalé. Mais non, Il se fit prendre puis, je ne sais pas comment il s'est débrouillé, il a pu se relever et filer entre les doigts de ses adversaires. Il est allé entre les poteaux. Gontran a transformé. A 25 à 5 la victoire était pour nous. Il nous manquait un essai pour le bonus offensif qui nous aurait mis premiers a égalité avec les PTT. On n'est pas arrivés à l'inscrire.

L'arbitre a sifflé la fin du match. J'ai trouvé qu'il avait bien arbitré et surtout il a bien tenu les deux équipes.

Cette rencontre s'est jouée dans un bon état d'esprit par les 30 acteurs. Ils ne se sont fait aucun cadeau par contre ils se sont respectés. Des mains se sont serrées au moment de quitter la pelouse.

Les nôtres n'ont quasiment pas palabré sur le terrain, les adversaires non plus d'ailleurs et le long de la touche rien à dire non plus avec nos supporters ni avec les leurs. Tout a été calme Si ça pouvait être tous les dimanches comme ça ce serait bien.

Bon voilà tu sais tout. Nos joueurs étaient heureux ce soir, heureux d'avoir tenu parole vis à vis de toi en gagnant ce match et en te l'offrant. Tu es sûrement content.

Dimanche nous allons jouer à nouveau le Stade Bordelais ASPTT à Bordeaux pour le compte du match retour, le normal celui là. Je suis sûr qu'on y fera un bon match. Mais t'inquiète pas on ne lâchera pas le morceau car notre objectif, tu le sais, c'est la qualification.

Il est maintenant l'heure que je te laisse penser aux tiens. Ce soir à la cabane nous avons été tournés vers toi. Ta photo placée dans un grand cadre est sur la cheminée.

Nous t'embrassons tous, nous t'aimons. Tchao "fils".

DL

Composition de l'équipe :

Erwan Dampnon, Joris Borel, Nelio Da Costa Serrao, David Cardon, Jérôme Bouchère, Vincent Raffy, Clément Raufaste, Guillaume Khéloufi (capitaine), (m) Bertrand Boisserie,
(o) Yoan Castets, Rémy Laboual, Aymeric Cassagne, Tristan François, Alexandre Ginès,
Gontran Nogala.

Entrés en cour de partie : Régis Salgues, Benoît Latappy, Antoine Ducourtieux, Mattin Ribeiro, Sébastien Gérard, Olivier Courtet, Sébastien Chagnaud.

DL